Anatomie du ver des velours

Le ver de velours est un ver pelé, semblable à une chenille, recouvert d'une mince peau de chitine, avec une paire d'antennes élancées sur la tête. Juste derrière les antennes sont simples yeux. Environ 43 paires de pattes grêles, griffées, permettent au ver de velours de marcher sur presque n'importe quelle surface.

L'anatomie des vers de velours est différente des arthropodes car elle n'a pas un squelette extérieur chitineux. Leur corps est rempli de liquide et fonctionne comme un squelette. La peau externe est une cuticule mince, résistant à l'eau. Sous la peau externe est une seule couche de cellules ectodermiques qui sécrète une nouvelle cuticule. La mue de la peau a lieu tous les 14 jours.

Les vers de velours sont des haemocoels, ce qui signifie qu'ils n'ont pas de système vasculaire. Tous les organes sont situés dans une cavité corporelle remplie de sang. Un cœur tubulaire musculaire pompe le sang à toutes les parties du corps. La respiration est à travers des trous appelés spiracles qui conduisent à des tubes fins ou des trachées, qui apportent de l'oxygène aux différents organes. Spiracles sont toujours ouverts, ce qui peut facilement entraîner une déshydratation. Pour cette raison, les Onycophorans dépendent des environnements humides.

Dans la cavité buccale est une paire de mâchoires, entourée de lèvres striées. Chaque mâchoire est une papille à dents chitineuses. Le toit de la cavité buccale forme la langue qui a une rangée de petites dents sur sa surface. Slime-glandes ouvertes aux extrémités des papilles orales.

Quand la proie est prise, elle est démembrée et dissoute. La gorge musclée est le début de l'intestin et contient deux glandes salivaires. Les aliments liquéfiés sont transportés par la gorge jusqu'à l'œsophage et dans l'intestin central. D'autres enzymes digestives sont sécrétées et les nutriments libérés sont absorbés. Débris indigestibles jetés par l'anus, qui est en dessous du corps et à l'arrière. Les déchets accumulés sont excrétés par le néphridiopore trouvé au début de chaque jambe.

Le corps entier, y compris les pieds de stub, est couvert par de nombreux soies sensibles qui sont sensibles aux stimuli mécaniques. Chaque poil est relié aux cellules nerveuses sensorielles. Des cellules sensorielles se trouvent sur les antennes et aux ouvertures des deux glandes limoneuses dans les papilles de la bouche.

La locomotion est obtenue par des jambes coniques tronquées qui ont un pied rétractable, qui se terminent par une paire de griffes rétractables et trois tubercules.

Derrière chaque antenne se trouve un œil simple composé d'une lentille et d'une cornée. La rétine se compose de cellules différenciées comme les photorécepteurs et est reliée à une région du cerveau qui traite avec le traitement visuel.

Les deux sexes ont une ouverture génitale appelée gonopore, située en dessous et vers l'arrière. Les femelles ont deux ovaires. Dans l'anatomie des vers vivants, chaque ovaire se ramifie en un oviduct séparé et un utérus séparé où les embryons se développent. Les deux utérus mènent dans un vagin qui s'ouvre sur le gonopore. Les œufs ont un organe de ponte appelé ovipositeur. Après le ovipositor est le gonopore à travers lequel les oeufs sont pondus.

Les mâles ont deux testicules, ainsi que des vésicules de sperme qui élargissent dans un canal éjaculateur, conduisant à gonopore. Le genre Paraperipatus est la seule espèce enregistrée jusqu'à présent à avoir un organe semblable à un pénis.

Les scientifiques ont décrit l'anatomie des vers de velours comme ayant beaucoup de caractéristiques communes avec les vers segmentés tels que les vers de terre et les arthropodes, y compris les crabes, les araignées et les scorpions.